Stupeur à l’arrivée de la 41éme édition du fameux Enduropale du Touquet en ce dernier week-end de janvier, avec la disqualification d’un pilote belge pour cas de triche avérée.

De premiers soupçons lors du départ lorsque ce concurrent originaire de Knokke le Zoute s’est présenté dans la zone de mise en grille avec une machine peu habituelle, particulièrement épurée s’approchant davantage d’un vélo que d’une moto. Le pilote flandrien a d’ailleurs passé sa moto par dessus les barrières pour se mettre en place plutôt que d’attendre, en faisant la queue comme tout le monde, son passage par le sas correspondant à son numéro de plaque.

Trahi par son cuissard

Mais personne n’a porté davantage attention à Fuck Van Den Triche qui évoluait dans le top 50 en première partie de course. Ce n’est qu’au passage au point de ravitaillement que l’on a vu des commissaires de course se réunir suite à l’absence d’arrêt du pilote Kawassaski-Esso, s’étant quelques instants porté en tête de l’épreuve mythique. « Le règlement est clair, l’arrêt ravitaillement est obligatoire », précise Roger Van De Putte, directeur de course qui ajoute « nous ne pouvons pas accepter qu’un pilote ne consomme pas suffisamment d’essence, nous devons rendre des comptes au gouvernement qui nous impose une certaine rentabilité en termes de taxes sur le carburant. Si ces cas venaient à se multiplier, cette épreuve historique pourrait tout bonnement disparaître du calendrier. »

Interpellé à l’arrivée, il s’est également avéré que la machine était nettement inférieure au poids minimal imposé et certains spectateurs auraient même aperçu Van Den Triche en train de pédaler sur sa moto ! Les images du replay ont interpellé la Commission d’Ethique qui, après recherche, a découvert que Van Den Triche aurait tenté quelques heures auparavant de prendre part aux Championnats du Monde de cyclo-cross se déroulant simultanément à 300 kms de là. Le pilote, effondré à l’arrivée, ne renie pas sa responsabilité et s’en voudrait énormément d’avoir omis d’enfiler son pantalon de moto-cross au dessus de son cuissard aux couleurs du pétrolier Esso pour passer inaperçu, ce qui a définitivement enlevé toute absence de doute sur cette affaire…

cyclocross-belge-femke-van-den-driessche-championnat-monde-2016

> Suivez Velo404 sur Facebook !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *